RECIPROCITY DESIGN LIÈGE
5 OCTOBRE – 25 NOVEMBRE
2018

RECIPROCITY design liège est une triennale internationale de design & innovation sociale organisée par la Province de Liège-Culture en collaboration avec l’OPMA et Wallonie Design. La direction artistique est confiée à Giovanna Massoni. La prochaine édition se déroulera du 5 octobre au 25 novembre 2018 à Liège et dans sa province, avec la participation d’autres villes du Limbourg belge et néerlandais et de la province de Aix-la- Chapelle en Allemagne.

Depuis la première édition en 2012, RECIPROCITY questionne le design et son impact au niveau culturel, économique et social. Sa mission principale est de stimuler, de valoriser et d’accueillir les expressions internationales issues d’une démarche ouverte et diversifiée. Le design est ici conçu en tant qu’espace critique de recherche/action, lieu de réflexion et de production de projets éthiques et durables.

Les expositions principales se dérouleront au Musée de la Vie wallonne / Espace Saint-Antoine et, pour la première fois, au Musée de La Boverie. Une sélection de galeries liégeoises accueillera également des événements liés à la Triennale. Un quartier, intéressé par le développement du futur Pôle culturel Bavière, sera investi d’une série d’activités et d’interventions in situ qui témoigneront de la recherche en design pour l’innovation sociale. Ailleurs, une série d’organisations partenaires situées dans l’Euregio Meuse-Rhin présenteront des expositions et/ou des conférences dans le cadre de RECIPROcities, une section de la Triennale qui souligne l’importance du dialogue et de l’échange transfrontalier ainsi que la centralité de Liège dans cette filière culturelle.

Les trois axes majeurs de la Triennale 2018 seront donc :

Le design comme vecteur économique et culturel capable de provoquer une transformation significative en termes de conscience sociale et de responsabilité éthique. A cet égard, une exposition et un symposium examineront la réponse des architectes et des designers internationaux à la condition de fragilité et de précarité de la société contemporaine.

L’enseignement du design. Suite à un appel à projets ouvert aux écoles de l’enseignement supérieur et aux universités de design, une exposition présentera les orientations pédagogiques en Wallonie et en Europe à travers une sélection d’objets réalisés par les étudiants. Le but est de mettre en exergue le rôle primordial des écoles en matière d’expérimentation et de recherche.

Le design comme espace de recherche/action pluridisciplinaire orienté vers l’innovation sociale et publique. Le rôle des designers en tant que facilitateurs des projets de cocréation naissant d’une nouvelle responsabilité citoyenne et du principe d’inclusion sociale autour des problématiques urbaines, culturelles et économiques de nos villes et quartiers.

I. EXPOSITIONS

1 / Musée de la Vie wallonne / Espace Saint-Antoine

LES NOUVEAUX OBJETS (PÉDAGOGIQUES)

Pour la première fois, RECIPROCITY choisit de se focaliser sur l’enseignement du design dans les écoles européennes pour tracer une cartographie des orientations académiques récentes et créer un portrait du design européen émergeant. Suite au lancement d’un appel à projets, un jury international évaluera les projets soumis et opérera une sélection significative des tendances actuelles et futures, des méthodologies et des enjeux.

2 / Musée La Boverie

BE OUR GUEST (SOYEZ NOTRE INVITÉ)

Liège et la Belgique accueilleront en exclusivité une exposition majeure produite à l’occasion de la Milan Design Week 2018. L’invité d’honneur de cette édition sera le centre de recherche internationale Fabrica. Le directeur créatif et designer de renommée Sam Baron, en collaboration avec la prestigieuse Maison textile française Pierre Frey, présentera PARADIGM, un voyage visuel et multidimensionnel qui questionne le rôle de l’image dans le processus du design contemporain. Conçue par de jeunes créateurs internationaux, cette exposition présente les propriétés des matériaux – raide ou doux, uni ou à motifs, opaque ou transparent – afin de composer une série d’installations effaçant les frontières entre l’objet et sa représentation, créant un espace où l’objet est l’image et où l’image est l’objet. Fabrica est le centre de recherche sur la communication culturelle et sociale situé à Trevise (I), financé par le Groupe Benetton. Il est né en 1994 avec l’objectif de conjuguer la culture et l’industrie et d’offrir aux jeunes du monde entier, par le biais d’une bourse de résidence annuelle, un échange créatif et multiculturel.

FRAGILITAS

Toute force créative novatrice est issue d’un moment de crise, d’un tournant décisif, d’un changement, ou d’un conflit. Le design repose sur une observation minutieuse des valeurs, des compétences et des capacités humaines ; et quand il agit dans la sphère politique (polis) de la connaissance et de la prise de conscience, il peut devenir une force motrice d'innovation sociale : le design peut transformer les espaces de vie des individus et des communautés.

FRAGILITAS part des points cruciaux de notre existence et de l’évolution de nos besoins comme matière première pour une large réflexion sur la manière dont le design nous amène vers un système sociétal plus équitable, où la créativité du designer transforme les défis en opportunités. La fragilité des personnes âgées, des personnes malades ou à mobilité réduite ; la précarité des personnes qui vivent en pauvreté, forcées à migrer à cause d’un conflit ou à faire face aux conséquences d’un désastre naturel…

Ici la fragilité de l’être humain, tout court, devient une thématique « en positif », une valeur, pour analyser et améliorer les objets et les services qui nous entourent selon de nouveaux paradigmes.

L’exposition se décline en trois volets, chacun traité par un commissaire. Un scénographe assurera une cohérence et une fluidité entre les différents espaces tout en valorisant la spécificité des propos.

Handle with Care

Commissaire : Nawal Bakouri (F)

Handle with Care souligne avec justesse la tension qui existe à un endroit où la fabrique des objets, des espaces, des signes et des services _ le design _s’attaque au bien-être de l’humain, à son corps et donc à son esprit. Cet apport est alors souvent, la promesse d’un futur transformé. La forme produite conditionne la relation de soin, avec soi ou avec les autres. Elle est le témoin de notre vision de la norme, de la maladie, de la vulnérabilité. Les objets peuvent être parfois critiqués pour la manière dont ils prennent en charge les vulnérabilités. Ils peuvent donner plus d’autonomie ou sécuriser à outrance. Parfois, ils confirment une norme ou s’en affranchissent. Ils comblent un manque ou permettent de développer des capacités propres : souvent la frontière est ténue entre ce qui permet l’autonomie et ce qui soumet l’homme. L’éthique de l’objet devient une éthique du soin.

L’exposition s’attachera à révéler la part du soin qui n’est pas le seul outil de guérison. Comment un objet du soin peut-il être mieux accepté ? Comment permet-il d’accepter parfois mieux sa propre vulnérabilité ? Peut-on dans ce domaine véhiculer des valeurs symboliques moins stigmatisantes ? Peut-on rendre ces objets de soutien, ces appareillages, désirables ? À quel moment le designer travaille aux transformations du quotidien des personnes en situation de fragilité et les accompagne vers un plaisir trouvé ou retrouvé ?

Design for (every)one

Commissaire : Lieven De Couvreur avec Katrien De Schepper (B)

L’avènement des ordinateurs connectés et de la fabrication numérique permet aux personnes qui ne font pas partie des catégories conventionnelles de notre société, de créer ou d’adapter leurs propres outils. Le plus souvent, ces objets customisés peuvent même rivaliser avec les standards de qualité de la production en série provenant de grandes industries. Dans le contexte du design consacré aux problèmes d’invalidité, cette démarche propose une alternative complémentaire au design universel (ou design pour tous). Aujourd’hui, il existe encore trop de personnes handicapées dont les dispositifs d’aide n’ont pas encore pu être créés, à cause de besoins ou de défis trop spécifiques. Une nouvelle génération de makers et de professionnels des soins de santé saisisse cette opportunité en créant des adaptations uniques d’objets, directement dans les maisons, dans les ateliers protégés ou dans les centres de rééducation. Bien que les politiques futures en matière de santé encourageront les personnes à prendre soin d’elles-mêmes en s’entraidant, les mécanismes de ces services partagés et le rôle important confié aux designers sont encore trop méconnus.

Cette exposition permet d’amorcer une discussion sur les méthodologies de l’hacking de produits dans le cadre des soins aux personnes en difficulté et de les comparer avec les principes du design dit universel. Au cours des huit dernières années, 110 études de cas de design participatif ont été développés à partir des activités spécifiques à chacune des personnes impliquées. Le groupe de recherche D4E1 du Hogeschool West-Vlaanderen, coordonné par Lieven De Couvreur, présente ici une sélection inédite.

Precarious Architecture & Design

Commissaire : Jean-Philippe Possoz

Co-commissaire : Nicolas Bomal

Organisation partenaire : ULiège – Faculté d’Architecture (B)

Les disciplines de l’architecture et du design aujourd’hui prennent progressivement acte du devenir incertain du monde, de la fragilité des équilibres globaux et locaux, des conséquences humaines des ruptures présentes et à venir de ces équilibres (conflits, migrations, pauvreté, exclusion…). L’architecture et le design, pratiques mutilantes autant que mutilées, participent de cette fragilisation autant qu’elles la subissent.

Loin d’une posture de dénonciation ou d’esthétisation, l’exposition pose la question du potentiel fertile, du pouvoir éclairant de cette fragilité. Au travers du travail d’auteurs engagés (architectes, designers, chercheurs…), elle tente de faire écho aux nouvelles pratiques et aux nouveaux modes d’action qui, dans leur discipline propre, sortent du cadre et se placent dans un inconfort potentiellement nécessaire à leur propre renouvellement. Se laisse ainsi entrevoir des volontés de faire sens, de faire culture, dans l’action, par une triple réappropriation : celle de la matière, celle du temps et celle du lien.

3 / FRAGILITAS EN GALERIE

RECIPROCITY s’ouvre à la vie culturelle de la ville de Liège et de sa province, en invitant six galeries et un centre d’art à s’associer à la thématique FRAGILITAS. Un ou plusieurs créateurs (designers ou artistes) seront invités à créer un projet exclusif pour chaque site, inspirés par les thématiques de la fragilité et de la précarité. Les galeries et centres culturels participants seront confirmés par la suite.

4 / DRAPEAUX

Commissaire : Fig. (B)

Les drapeaux sont symboles, supports de messages, image d’appartenance à un groupe… Chaque année, le festival international de graphisme Fig. de Liège sélectionne des graphistes professionnels et leur laisse carte blanche pour créer un drapeau. Une sélection de drapeaux réalisés en 2016-2018 sera exposée pendant la Triennale.

II. RECHERCHE/ACTION

WELCOME TO__BAVIÈRE

Concept & coordination : Nik Baerten (B) & Virginia Tassinari (I)

Le rôle de ce volet de la Triennale depuis 2012 est la recherche de solutions durables à travers la méthodologie et la pratique du design et de générer des projets qui mènent à la sensibilisation et à la participation citoyenne en améliorant la qualité de vie de la communauté.

La troisième édition de cette recherche/action se concentrera dans les environs autour du future Pôle culturel Bavière, un projet majeur de revitalisation urbaine du centre de Liège. L’édition 2018 de Welcome to__ mené depuis 2012 par les experts en design pour l’innovation sociale Nik Baerten et Virginia Tassinari, sera développée en collaboration avec l’équipe de la Bibliothèque des Chiroux (direction et employés), des fonctionnaires du département Culturel de la Province et des enseignants et étudiants de l’ESA Saint-Luc de Liège.

Le fruit de cette recherche mis en place avec la participation active des habitants du quartier consistera en un parcours jalonné d’interventions urbaines mettant en exergue le processus de création collective.

III. COLLOQUES

1 / La valeur du design

Organisation : Wallonie Design

Lieu : Val Benoit

Le design est beau, fonctionnel, performant, durable, intemporel, ergonomique, intuitif, empathique… Ok, mais à quel prix ! Le but de cette conférence est de valoriser le travail du designer, les savoir-faire et les ressources locales (traçabilité), mais aussi de plaider pour une démocratisation de la pratique à travers l’engagement des professionnels du secteur à rendre le design plus accessible.

2 / FRAGILE/design et précarité

Commissariat : Giovanna Massoni

Lieu : Cité Miroir

Date : 5 octobre 2018

Un moment unique de confrontation et débat qui rassemblera des experts internationaux autour du thème de la fragilité et de la précarité en relation avec le design et l’architecture. Le débat se concentrera sur la responsabilité éthique des designers et l’engagement du secteur créatif en termes de participation sociale. La liste des intervenants sera communiquée par la suite.

IV. WORKSHOPS

Lieu : CEC, Liège

En collaboration avec le CEC (Centre d’expression et de créativité de la Province de Liège), une série de workshops menés par l’architecte italien Paolo Cascone (Codesignlab) exploreront la fabrication de nouveaux matériaux et l’autoconstruction, entre céramique traditionnelle et impression 3D.

V. MEETING POINT

Lieu : Design Station

Point de rencontre et de détente, le Meeting Point est aussi un lieu où les visiteurs seront en mesure de s’informer sur tous les aspects de l'événement et de ses thématiques.

VI. RECIPROCITIES

Comme lors des éditions précédentes, une programmation transfrontalière sera mise en place. Les villes et provinces de l’Euregio Meuse-Rhin concernées seront communiquées par la suite.

Pour tout complément d'informations :

Giovanna Massoni – directrice artistique
T. +32 (0)476 349 594
g.massoni@reciprocityliege.be

Birgit Stulens – assistante de la directrice
T +32 (0)476 297 188
b.stulens@reciprocityliege.be

Isabelle Neuray – chargée de projet / Province de Liège – Culture
T. +32 (0)4 232 87 53
Isabelle.Neuray@provincedeliege.be

Editions précédentes: 2012 & 2015

Facebook

Twitter

RECIPROCITY DESIGN LIÈGE
5 October – 25 November
2018

The 2018 edition is scheduled to last from 5 October until 25 November, and will take place in Liege and its province, with the participation of other cities in the Belgian and Dutch Limburg and in the province of Aachen in Germany.

Since its first edition in 2012, RECIPROCITY has questioned design and its impact in cultural, economic and social contexts. Its main mission is to provoke, value and welcome international expressions generated by an open and diversified approach. Design here is intended as a critical space of research/action, a place for the reflection and production of ethical and sustainable projects.

The main exhibitions will take place at the Musée de la Vie wallonne / Espace Saint-Antoine and for the first time the Musée La Boverie. A selection of Liege-based galleries will host related events. The neighbourhood of the planned Bavière cultural hub will be invested with a series of activities and interventions that manifest research in design for social innovation on the streets. Elsewhere, a series of partner organisations from the Euregio Meuse-Rhine continue to support RECIPROcities, a strand incorporating exhibitions and/or symposia that underlines the importance of dialogue and exchange, and the importance Liege places on the cross-border cultural sector. 

The three central strands of the 2018 Triennale are:

Design as an economic and cultural vector that is capable of provoking a significant transformation of social awareness and ethical responsibility. As such, a major exhibition and symposium investigates the response of architects and designers to challenges associated with fragility and precarity, as relevant conditions of our contemporary society.

Design education. As a result of a call for projects open to higher education and universities offering design qualifications, an exhibition will draw up an inventory of design pedagogy in Wallonia and across Europe, through a selection of objects made by the students. The aim and hope is to promote the relevant role of schools as research and experimentation platforms.

Design as a space of multidisciplinary research geared towards social and public innovation. The role of designers as facilitators of co-creative projects arising from a new civic responsibility and the principle of social inclusion, engaging directly in the urban, cultural and economic problems of our cities and suburbs.

I. EXHIBITIONS

1 / Musée de la Vie wallonne / Espace Saint-Antoine

International call for projects

The New (Learning) Objects

For the first time RECIPROCITY focuses on design education in European universities and higher-education institutions, aiming to map recent academic directions and to create a real-time portrait of emerging European design. Following a call for entries, an international jury will assess the submitted projects and make a selection that best represents current-future trends, methodologies and issues.

2 / Musée La Boverie

BE OUR GUEST

Liège and Belgium will exclusively host a major exhibition produced by a leading international design research centre in the framework of the 2018 Milan Design Week. Fabrica is the guest of honour of this edition. Sam Baron, the creative director and renowned designer, in collaboration with the prestigious French fabrics manufacturer Maison Pierre Frey, will present PARADIGM, a multidimensional visual journey questioning the role of the image within the contemporary design process. Conceived by young creatives from around the world, this exhibition embraces the properties of material — crisp or soft, plain or patterned, opaque or transparent — to compose a series of installations blurring the boundaries between the object and its representation, creating a space where the object is the image, and image is the object. Fabrica is a cultural and social communication research centre based in Treviso (I) and financed by the Benetton Group. It was created in 1994 with the aim of combining culture with industry and offering young people from around the world a one-year in-residence study grant and an opportunity for creative growth and multicultural interchange.

FRAGILITAS

Every innovative creative force comes from a moment of crisis; a turning point; a change; a conflict. Design is based on careful observation of human values, capabilities and capacities, and in the political sphere of knowledge and awareness, it is the driving force of social innovation: it has the potential to be transformative for the individual and communities.

FRAGILITAS takes the crucial points of our existence and changing needs as the raw material for a wide-ranging reflection on the way design can lead us towards a more equitable society, where the creativity of design translates challenges into opportunities. Whether it be issues faced by an ageing population and people with reduced mobility or the fragile existence of those forced to migrate because of conflict or natural disaster, FRAGILITAS explores both mundane and life-changing circumstances. Here the very fragility of the human condition is framed as a ‘positive’ theme, one to analyse and divest objects and services with improved meanings in new paradigms.

Ici la fragilité de l’être humain, tout court, devient une thématique « en positif », une valeur, pour analyser et améliorer les objets et les services qui nous entourent selon de nouveaux paradigmes.

The exhibition comprises of three sections, each curated by a specialist in the field, and with a scenographer creating a distinct yet coherent pathway through the individual sections.

Handle with Care

Commissaire : Nawal Bakouri (F)

Handle with Care explores the tensions arising when design confronts human well-being. Objects, spaces, graphics, and services, engage and affect our bodies, minds, and even our spirits. Often, their design promises transformation, for ourselves, and others, impacting on our relationships. Further, they can serve as a witness to our vision(s) of medical conditions, normality and vulnerability. However, often these very objects are criticised. In their desire to ensure safety, they can both increase autonomy and restrict; norms can be broken, or reaffirmed. In addressing a need, or allowing the development of capacities, they can create friction, between independence and submission. Somehow, the rationale of the object has to correspond with shifting principles of care. The ethics of the object becomes the ethics of care.

This exhibition focuses on revealing the dialogue and distance between cure and care. How can design help us better face our vulnerabilities? How can we overcome stigma, ensuring that aids and devices are more acceptable, even desirable? How exactly does the designer work to create these, transforming the daily experiences of people in fragile situations? And, finally, how can design enable us to find, or rediscover life’s pleasures?

Design for (every)one

Curator : Lieven De Couvreur with Katrien De Schepper (B)

The advent of networked computers and digital fabrication make it feasible that individuals which mainly fall out of the mainstream can produce or adapt their own unique tools. More often these hacks can even compete with the qualitative standards of mass-production coming from large factories. Within the context of design for disability this perspective opens-up a complementary alternative to universal design. Today there are a lot of people with disabilities whose assistive devices have not yet come about, due to unique needs and challenges. A new generation of makers and healthcare professionals are seizing this opportunity by producing one of a kind product adaptations in people’s homes, sheltered workshops and rehabilitation centres. Although future healthcare policies are encouraging to effectively engaged people in the collaborative maintenance of their own health there is little known on the dynamics of these community-based processes and how professional designers can take part of them.

With this exposition we tend to open the discussion on the use of product hacking methodologies within self-care and frame them in contrast with universal design.  Over the last 8 years, 110 participatory design case studies have been set up in local contexts built around meaningful activities of individual people. The D4E1 research group from University College of West-Flanders (Howest) coordinated by Lieven De Couvreur made a unique selection.

Precarious Architecture & Design

Curator : Jean-Philippe Possoz

Co-curator : Nicolas Bomal

Partner organisation : ULiège – Faculté d’Architecture (B)

Today, the disciplines of architecture and design are gradually acknowledging the uncertain prospects of the world. The fragility of current and future global-local equilibriums, and the human consequences of these – conflicts, migration, poverty, and exclusion – proving inescapable. Mutilating and mutilated practices, architecture and design contribute to this fragility as much as they undergo it.

Far from a posture of denunciation or aestheticisation, this exhibition aims to raise the question of this context’s fertile potential, the illuminating power of fragility. Through the work of committed authors (architects, designers, researchers, ao), the content will echo new practices and new modes of action, which in their respective disciplines, place themselves outside conventional frameworks, in positions that while discomfiting, are potentially necessary for renewal. As such, it is an individual and collective way to make sense of this world, in culture, in action, through a triple reappropriation: that of material, time and bonds.

3 / FRAGILITAS IN THE GALLERY

Opening up to the established cultural life of Liege and its province, six galleries and art centres tackle the FRAGILITAS theme. One or more creators (designers or artists) will be invited to create an exclusive project for each location, with the works to be a reflection on fragility and precarity. Participating galleries and cultural centres will be further confirmed.

4 / FLAGS

Curator: Fig. (B)

Flags are symbols, message carriers, images of belonging to a group… Each year, Liège’s annual international graphic festival Fig. gives carte blanche to selected professional graphic designers to create a flag. A selection of flags realised in 2016 - 2018 will be exhibited during the Triennale.

II. RESEARCH/ACTIONS

WELCOME TO__BAVIÈRE

Concept & coordination : Nik Baerten (B)
& Virginia Tassinari (I)

Since 2012, the focus of this strand has been to focus on the search for viable and sustainable solutions through the methodology and practice of design and to generate projects that lead to awareness and citizen participation in improving the quality of life of a community.

The third edition of this research/action will be concentrated in the neighbourhood around the future development of the Bavière Cultural Hub, a key part of Liege’s revitalisation. Led by Nik Baerten and Virginia Tassinari, design experts for social innovation that have accompanied Welcome to_ since its first outing, the project will be carried out in collaboration with the staff of the Provincial Library Bibliothèque Chiroux (management and other employees), officials of the Province’s Culture department and teachers & students of ESA Saint-Luc Liège.

The research will result in a final project that echoes the active participation of the local inhabitants and will not be the subject of a formal exhibition, but rather an in-situ presentation of the processes and objectives achieved.

III. SYMPOSIA

1 / The value of design

Organiser : Wallonie Design

Location : Val Benoit

Design is beautiful, functional, strong, durable, timeless, ergonomic, intuitive, empathic ... OK, but at what cost! The aim of this conference is to both valorise the designer's work, know-how and local resources (traceability), but also to advocate for a democratisation of the practice and the commitment of professionals in the sector to make design more accessible.

2 / FRAGILE / design and precariousness

Concept: Giovanna Massoni

Venue : Cité Miroir

Date : 5 October 2018

A unique moment of confrontation and debate that brings together international experts around the theme of fragility and precariousness in relation to design and architecture. Talk will focus on the ethical responsibility of designers and the engagement of the creative sector in terms of social participation. List of speakers to be confirmed.

IV. WORKSHOPS

Venue : CEC, Liège

In collaboration with the CEC (Centre for the expression and creativity of the Province of Liege), a series of workshops led by Italian architect Paolo Cascone (Codesignlab) will focus on the design and manufacture of new materials and self-construction.

V. MEETING POINT

Venue : Design Station

Much more than a place to meet, the Meeting Point is also supposed to be a place where visitors will be able to learn about all aspects of the event and its themes.

VI. RECIPROCITIES

As with previous editions, a programme of cross-border cultural activities will take place. The participating cities and provinces from the Meuse-Rhine Euregio will be confirmed later on.

For further information, please contact:

Giovanna Massoni – artistic director
T. +32 (0)476 349 594
g.massoni@reciprocityliege.be

Birgit Stulens – assistant to the director
T +32 (0)476 297 188
b.stulens@reciprocityliege.be

Isabelle Neuray – project manager / Province de Liège – Culture
T. +32 (0)4 232 87 53
Isabelle.Neuray@provincedeliege.be

Previous editions: 2012 & 2015

Facebook

Twitter